Écoutez

Vivant, notre Muséum !

Après celle de l’été dernier, la Ville de La Rochelle lance une nouvelle campagne de communication dont l’objectif est toujours de valoriser ses quatre musées municipaux en présentant une œuvre majeure extraite de leurs collections uniques. Chaque œuvre est associée à un mot. Mot qui reflète l’œuvre mais également des traits de caractère de La Rochelle à travers son histoire.

L’image choisie pour le Muséum d’Histoire Naturelle correspond à une vitrine de la salle des Cônes située au 1er étage. La collection qui y est présentée, dont on ne voit ici qu’une infime partie, appartenait au Professeur Georges Richard, qui a étudié la famille des Cônes durant 40 ans. L’ensemble réunit 90% des espèces et variétés connues de la famille des Conidae (ou Cônes), ce qui fait de la collection du Muséum de La Rochelle l’une des plus complètes au monde. Les Cônes sont apparus peu après la disparition des dinosaures, il y a quelques 60 millions d’années, dans la région des Philippines et de l’Indonésie. Ils ont conquis peu à peu l’ensemble de l’océan tropical mondial, transportées par les courants marins grâce à la capacité de leurs larves à survivre à de longs voyages.

A partir du 18ème siècle, ils attirent collectionneurs et scientifiques. Carnivores, les Cônes sécrètent un venin composé de dizaines de toxines, qu’ils injectent à leur proie par l’intermédiaire d’une dent, modifiée en forme de harpon. Ce venin attaque immédiatement le système nerveux de la victime, qui est ingérée en quelques secondes. L’analyse du venin de cette espèce a donné des résultats spectaculaires, ouvrant des perspectives énormes pour le traitement de maladies neurologiques, telles que l’épilepsie ou Alzheimer.

Le slogan vivant fait autant référence aux coquillages et à leur potentiel d’information sur le vivant qu’au Muséum, qui, loin d’être poussiéreux, est un établissement qui parle des problématiques sociétales et environnementales contemporaines.

Du fait de la crise sanitaire, les espaces muséaux sont actuellement fermés au public.

Découvrez ci-après les cônes du Muséum d’Histoire Naturelle de La Rochelle